jeudi 12 novembre 2015

Réussir sa vie, à l'indienne ou à l'américaine?





Au bord de l'eau, dans un petit village du sud de l'Inde,

un canot rentre au port.

Un américain qui est là, complimente le pêcheur tamoul

sur la qualité de ses prises et lui demande combien de temps

il lui a fallu pour les capturer.

- Pas très longtemps, répond l'indien tamoul.

- Mais alors, pourquoi n'êtes-vous pas resté en mer

plus longtemps pour en attraper plus? demande l'Américain.

L'Indien répond que ces quelques poissons suffisent

à assurer la subsistance de sa famille.

- L'Américain demande alors : Mais que faites-vous le reste du temps?

- Je fais la grasse matinée, je pêche un peu,

je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma famille.

Le soir, je vais au village voir mes amis,

nous buvons du thé au lait et nous chantons.

J'ai une vie bien remplie.

- L'Américain l'interrompt :

J'ai un MBA de l'université de Harvard et je peux vous aider.

Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps.

Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau.

Avec l'argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu'à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre votre poisson à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l'usine et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Bombay, Los Angeles, puis peut-être New-York d'où vous dirigeriez toutes vos affaires.

- L'Indien demande alors : Et combien de temps cela prendrait-il ?

- 10 ou 20 ans, répond l'Américain.

- Et après?

- Après? C'est là que ça devient intéressant,

répond l'Américain en riant,

quand le moment sera venu,

vous pourrez introduire votre société en bourse

et vous gagnerez des millions.

- Des millions? Mais après?

- Après?.......Vous pourrez prendre votre retraite,

habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée,

jouer avec vos enfants, pêcher un peu,

faire la sieste avec votre famille,



et passer vos soirées à boire du thé au lait et à chanter avec vos amis ...

vendredi 13 mars 2015

Mise à jour du Larousse 2015 (leçon du jour)




Pour nous permettre d'être à la pointe de l'information, le Petit Larousse® nous présente chaque année quelques mots dont la définition a été revue et corrigée… enfin, presque.

ADOLESCENCE


L'ennui d'être seul, l'envie d'être deux, la peur d'être trois.

AIDE AU TIERS MONDE

Aide payée par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres.

AVOCAT

Seule personne capable d’écrire un document de 10.000 mots et de l'intituler "Sommaire".

BABY SITTERS

Adolescents tenus de se conduire comme des adultes, de manière à ce que les adultes qui sortent puissent se comporter comme des adolescents.

BANQUIER

Homme qui te prête un parapluie lorsqu’il fait beau et qui te le reprend lorsqu'il commence à pleuvoir (Mark Twain).

CAPITALISME

Régime dans lequel l'homme exploite l'homme. Le régime socialiste, c'est l'inverse.

CONSULTANT

Spécialiste qui retire ta montre de ton poignet, te donne l'heure et te fait payer le service.

DÉMOCRATE


Trop pauvre pour être capitaliste, trop riche pour être communiste.

DROMADAIRE


Chameau qui bosse à mi-temps.

ÉCHO


Phénomène naturel qui a toujours le dernier mot, même avec une femme.

ÉCONOMISTE

Expert qui sera capable de dire demain pourquoi ce qu'il a prédit hier
n'est pas arrivé aujourd'hui.

ÉPARGNE


Argent que l'on met de côté afin de l'avoir devant soi et assurer ainsi ses arrières.

FACILE

Se dit d'une femme qui a la même morale sexuelle que les hommes.

FEMME

Ensemble de courbes qui font redresser une ligne.

HÉRITIER


Proche parent qui vous prend le pouls chaque fois qu'il vous serre la main.

IMPRIMEUR


Homme qui ne manque pas de caractère et qui cherche à faire bonne impression.

JURY D’ASSISES
Groupe de douze personnes, réunies par tirage au sort, pour décider qui, de l'accusé ou de la victime, a le meilleur avocat.

LAINE VIERGE
Laine d'un mouton qui court plus vite que le berger.

MARIAGE
Union qui permet à deux personnes de supporter des choses qu'elles n'auraient jamais eu besoin de supporter si elles étaient restées seules.

MONOCLE


Verre solitaire.

PARENTS

Couple qui apprend à un enfant à parler et à marcher, pour plus tard lui dire de s'asseoir et de fermer sa gueule.

PARLEMENT


Mot étrange formé de deux verbes : "parler" et "mentir".

PÉTER

Eternuer dans ses sous-vêtements.

POISSON

Animal aquatique dont la croissance est excessivement rapide entre le moment où il est pris et le moment où le pêcheur en fait la description à ses amis.

RENGAINE


Un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par les yeux (Raymond Devos).

SUPPOSITOIRE


Invention qui restera dans les annales.

TOURISME

Activité consistant à transporter des gens qui seraient mieux chez eux, dans des endroits qui seraient mieux sans eux .


jeudi 29 janvier 2015

C'est la crise (jouons avec les mots)



C'est la crise, mais joliment dit !!!

Les problèmes des boulangers sont croissants...
Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak,
les éleveurs de volailles se font plumer,
les éleveurs de chiens sont aux abois,
les pêcheurs haussent le ton !
Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont dans la merde,
tandis que les céréaliers sont sur la paille.

Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression,
les viticulteurs trinquent
Heureusement, les électriciens résistent.
Mais pour les couvreurs, c'est la tuile
et certains plombiers prennent carrément la fuite.

Dans l'industrie automobile, les salariés débrayent,
dans l'espoir que la direction fasse marche arrière.
Chez Electrabel, les syndicats sont sous tension,
mais la direction ne semble pas au courant.
Les cheminots voudraient garder leur train de vie,
mais la crise est arrivée sans crier gare,
alors... les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.

Pendant que les pédicures travaillent d'arrache-pied,
les croupiers jouent le tout pour le tout,
les dessinateurs font grise mine,
les militaires partent en retraite,
les imprimeurs dépriment
et les météorologistes sont en dépression.
Les prostituées se retrouvent à la rue.
Amis, c'est vraiment une mauvaise passe.
Mais rarement les banquiers perdent au change...

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails